Sur la terre comme au ciel

C’est le premier roman que je lis de l’auteur Christian Signol, que dire, une vraie bouffée d’air pure. J’ai adoré lire « Sur la terre comme au ciel », l’auteur nous transporte dans son monde merveilleux de la nature et d’un récit bouleversant d’un père envers son fils!***Résumé :**Récit d’une renaissance, ode à la beauté et au mystère du monde, le nouveau roman de Christian Signol convoque des thèmes chers à l’auteur d’une oeuvre qui célèbre la nature et dénonce le danger qui la menace. Sur la terre comme au ciel est l’histoire poignante d’un père et d’un fils séparés par le destin. L’un n’a jamais quitté la terre qui l’a vu naître, cet univers immuable auquel il est viscéralement attaché et dont il connaît les moindres secrets. L’autre, poussé comme un oiseau migrateur vers un ailleurs plein de promesses, est parti au Canada à la découverte des grands espaces et n’a plus donné de nouvelles depuis dix ans. Jusqu’au drame qui, peut-être, les ramènera l’un vers l’autre.Christian Signol a ce talent pour évoquer l’immensité du ciel, les étés flamboyants et les aubes limpides. Des étangs du Touvois aux grands espaces du Nord québécois, ce récit pudique est un hymne au pouvoir consolateur d’une nature magnifiée par la noblesse et la beauté des grands oiseaux libres.

L’inconnu de la forêt

Le dernier Harlan Coben » je l’attendais avec impatience, je l’ai littéralement dévoré! J’ai beaucoup aimé l’intrigue, malgré un début assez lent, l’auteur arrive à nous mener dans une intrigue pleine de mystère. Bref, encore une fois du grand Coben!**Résumé :**WILDE.SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.Il a grandi dans les bois. Seul.Aujourd’hui, c’est un enquêteur aux méthodes très spéciales.VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.Le seul à pouvoir les délivrer d’un chantage cruel. D’un piège aux ramifications inimaginables.Mais ne le perdez pas de vue.CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON.

Le jour où

Magnifique roman qui, une fois ouvert on ne le referme qu’à la dernière ligne. C’est une histoire très triste, avec beaucoup de déception et une petite touche d’espoir. Quel récit merveilleux qui traite de peines et des épreuves de la vie. En lisant ce roman on se rend compte que ce qu’on a sous les yeux est plus important que tout l’or du monde.**Résumé :-Printemps 2019, un cimetière parisien.Rebecca a pris l’habitude de venir fleurir des tombes à l’abandon.Benjamin, lui, vient assister à l’enterrement d’un inconnu.Quand le hasard les met sur la route l’un de l’autre, le rapprochement se fait avec douceur et prudence, chacun prisonnier de sa propre souffrance.Les secrets du passé sont parfois lourds à dévoiler, et ceux de Rebecca font osciller Benjamin entre amour fou et inquiétude sourde.Et comment séduire une femme alors que l’on porte en soi une lourde culpabilité ?Ces deux écorchés vifs vont pourtant apprendre à s’apprivoiser, à baisser les armes, laissant de côté l’ombre pour la lumière…Un roman bouleversant, une plume hypnotisante

Tout le bleu du ciel

Enorme coup de coeur, c’est une de mes plus belles lectures de l’année 2020. Les personnages sont plus qu’attachants; l’écriture est fluide, simple. L’histoire est tendre, belle, triste, une très grande leçon de vie.Si vous n’avez pas encore lu ce chef d’oeuvre, allez-y, foncez!*Résumé :**Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

La messagère de l’ombre

Ayant adoré « l’infirmière d’Hitler », j’ai littéralement dévoré « la messagère de l’ombre »! L’histoire se déroule pendant la seconde guerre mondiale tout spécialement à Venise en Italie! J’ai aimé la plume de l’auteure Mandy Robotham, l’écriture est fluide, les personnages sont attachants notamment Stella qui est fait partie de la résistance! Bref si vous aimez les romans historiques, alors foncez!Résumé :**En 1943, le monde est ravagé par la guerre. À Venise, la jeune Stella brûle de prendre part à la lutte contre les nazis et elle est recrutée par la Résistance italienne et jetée dans la gueule du loup. Durant la journée, la jeune femme travaille comme traductrice pour des officiers allemands et intercepte des informations stratégiques. La nuit, elle risque également sa vie en faisant passer des messages pour la résistance et en rédigeant un journal clandestin. C’est à la Kommandantur qu’elle tombe amoureuse d’un homme qui collabore avec les Allemands. Mais dans l’enfer de la guerre, comment croire en un quelconque avenir ensemble ? Au fur et à mesure que l’étau se resserre autour de Stella, elle découvre la part d’ombre que dissimule l’homme qu’elle aime. Leur histoire, déchirante, va faire basculer le destin de Stella dans le plus terrible des combats…J’aimeCommenterPartager

Alabama 1963

Alabama 1963, a été un énorme coup de coeur, une pépite! L’histoire se passe en Alabama dans les années 60 durant la ségrégation ou naît une belle histoire d’amitié entre deux personnages que tout oppose.L’écriture est fluide et on se laisse transporter par l’histoire jusqu’à la fin. Merci aux auteurs pour ce bijou littéraire et historique.-Résumé :**Meurtres en Alabama.Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… « Deux êtres que tout oppose. A priori.Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy.

Le sel de tous les oublis !

Ce roman de l’auteur  » Yasmina Khadra est un roman différent, d’une autre profondeur ! Ici l’auteur nous raconte les infortunes d’un instituteur désespéré qui erre de ville en ville à travers toute l’Algérie. Comme toujours l’auteur excelle dans son domaine et nous ravi de sa belle plume.Résumé :**Lorsqu’une femme claque la porte et s’en va, elle emporte le monde avec elle. Adem Naït-Gacem l’apprend à ses dépens. Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, l’instituteur abandonne ses élèves et, tel un don Quichotte des temps modernes, livré aux vents contraires de l’errance, quitte tout pour partir sur les chemins. Des rencontres providentielles jalonnent sa route : nain en quête d’affection, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d’esprit le renvoient constamment aux rédemptions en lesquelles il refuse de croire. Jusqu’au jour où il est rattrapé par ses vieux démons.À travers les pérégrinations d’un antihéros mélancolique, flanqué d’une galerie de personnages hors du commun, Yasmina Khadra nous offre une méditation sur la possession et la rupture, le déni et la méprise, et sur la place qu’occupent les femmes dans les mentalités obtuses.J’aimeCommenterPartager

Les guerres intérieures

J’ai lu plusieurs livres de l’auteure Valérie Tong Cuong et j’avoue je ne suis pas déçu! C’est tellement bien écrit, l’écriture est fluide, on se laisse avec plaisir transporter par l’histoire et les personnages ! C’est un roman d’une grande sensibilité sur la culpabilité intérieure.Résumé :**Comédien de seconde zone, Pax Monnier a renoncé à ses rêves de gloire, quand son agent l’appelle : un grand réalisateur américain souhaite le rencontrer sans délai. Passé chez lui pour enfiler une veste, des bruits de lutte venus de l’étage supérieur attirent son attention – mais il se persuade que ce n’est rien d’important. À son retour, il apprend qu’un étudiant, Alexis Winckler, a été sauvagement agressé.Un an plus tard, le comédien fait la connaissance de l’énigmatique Emi Shimizu, et en tombe aussitôt amoureux – ignorant qu’elle est la mère d’Alexis. Bientôt le piège se referme sur Pax, pris dans les tourments de sa culpabilité.Qui n’a jamais fait preuve de lâcheté ? Quel est le prix à payer ? Quand tout paraît perdu, que peut-on encore sauver ? La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé.J’aimeCommenterPartager

J’irai te chercher jusqu’au bout du monde!

Magnifique et bouleversant roman de l’auteure Shobha Rao, j’ai été émue aux larmes ! Le récit se déroule en deux étapes, d’abord en Inde puis aux Etats-unis. C’est l’histoire de deux adolescentes indiennes, amies de coeur, qui souffrent en silence de la violence des hommes ! Elles vont subir les pires épreuves et atrocités qui existent!Je vous laisse découvrir par vous-mêmes ce petit bijou !En espérant que l’auteure nous réserve une suite à ce chef d’oeuvre !-Résumé :**Un roman bouleversant sur les violences faites aux femmesPoornima a tout juste seize ans. Après la mort de sa mère, comme toutes les Indiennes de son âge, elle attend que son père lui choisisse un mari. Mais lorsqu’elle rencontre Savitha, jeune femme indépendante et débordante de joie, son horizon s’ouvre enfin. Le village ne lui paraîtplus aussi étouffant. Peut-être même, se dit-elle, qu’une autre vie existe, au-delà d’un mariage arrangé…Une vie, pas un enfer. Car Savitha, victime d’un acte d’une cruauté extrême, doit prendre la fuite. Bouleversée, Poornima laisse tout derrière elle pour partir à la recherche de son amie. Son périple l’amènera aux États-Unis, dans l’univers abject de la pègre indienne de Seattle. C’est là qu’elles se retrouveront et affronteront l’esclavage sexuel, les mutilations, la captivité.Courageuses, déterminées, elles n’oublieront jamais l’espoir qui les anime. Et finiront par vaincre le pire de la société des hommes.Un hymne éblouissant à l’amitié féminine